01/02/2013

La maman et la putain, monologue de fin

27/02/2011

Le dimanche ça me branche...

 

Le jardin des délices

 

     Le cinéaste Jean Eustache a reconstitué une soirée entre amis - dont il fut témoin voici quelques années - au cours de laquelle un amateur de Jérôme Bosch, Jean-Noel Picq, psychanalyste, s'était livré à un commentaire très personnel du 'Jardin des délices' de Jérôme Bosch. .

13/02/2010

Le samedi ça me dit...


Une sale histoire de sexe – Jean Eustache 1977


      Dans un salon, un homme raconte à trois femmes comment il devint voyeur dans un café qu'il fréquentait et pourquoi il y prit goût pendant un temps. Il explique alors comment il fut intrigué par le manège de certains consommateurs dès qu'une femme se rendait aux toilettes ; comment après avoir inspecté les lieux, il se confia à un ami pervers et spécialiste ; comment ce dernier donna la solution du problème et comment, enfin, il revint fréquemment dans l'établissement pour y observer à loisir et incognito le sexe des femmes.

     Suit alors une discussion sur la sexualité, la libération et les tabous. La même histoire est ensuite racontée à trois comédiennes par celui-là même qui la vécut.

     Ce film nous montre l’inventivité et le grand talent d’Eustache cinéaste – il se suicida en 1981, et le grand talent d’acteur et de conteur de Michael Lonsdale, excellent dans l’ambivalence.

 


20/10/2009

La mamn et la putain

 

jean eustache

 

14:00 Publié dans Tas des pellicules | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, jean eustache, cinema, sac, sac a fouilles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |