15/02/2009

Le dimanche ça me branche...


      Charles Robert Darwin (12 février 1809 - 19 avril 1882) est un biologiste britannique. Il développa la premire théorie d'un mécanisme biologique de l'évolution, la sélection naturelle, qui explique la diversification de la vie travers un lent processus de modification par l'adaptation.


 


 


 

09:00 Publié dans Brouillon de culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : darwin, sac, sac a fouilles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

12/02/2009

Je l'ai lu pour vous, mesdames.

La rebelle


La Rebelle (Jennifer Donnelly)

     Dans l'État de New York, au début du XXe siècle, une jeune femme est prête à surmonter tous les obstacles pour vivre son rêve. Basé sur un fait divers réel, La Rebelle est un superbe roman d'apprentissage, doublé d'un suspense troublant.

     Mattie Gokey, seize ans, a une passion : les mots. Depuis sa plus tendre enfance, elle les collectionne, écrit, encore et toujours, pour oublier la dure réalité. Comme la douleur encore fraîche de la mort de sa mère, la lourde charge d'élever ses soeurs, la tristesse de voir son père se tuer à la tâche pour faire tourner la ferme ou ses sentiments contradictoires envers Royal Loomis. Seuls ses rêves secrets l'aident à tenir : réussir ses examens, partir étudier à New York, devenir écrivain.

     Pourtant, lorsqu'on ramène le corps d'une noyée à l'hôtel où elle travaille, Mattie perd confiance : les mots ne serviraient-ils à rien ? Qu'a-t-il pu arriver à cette jeune femme qui ne demandait qu'à vivre ? C'est grâce à la lecture des lettres d'amour déchirantes de la morte que Mattie va retrouver sa voix, ainsi que la force d'accomplir son destin...

Mon unique conseil : réservez-vous quelques heures où vous ne saurez être dérangée, car quand vous aurez mis le nez dans l'histoire, vous ne saurez plus en sortir avant la dernière page.

16:15 Publié dans Brouillon de culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roman, sac, sac a fouilles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

28/01/2009

Je l'ai lu pour vous, mesdames.

La dernière trahison
Comment protéger la femme qu'on aime quand sa vie est menacée ? Au cœur de la Louisiane, un magnifique roman où se mêlent passion torride et suspense haletant.

Coup de foudre à La Nouvelle-Orléans : Theo Buchanan, séduisant procureur fédéral, est pris d'un malaise au milieu d'un gala donné en son honneur. Secouru par la splendide chirurgienne Michelle Renard, il en tombe éperdument amoureux.

Mais, quand il décide de lui rendre visite dans son village situé en plein bayou, il découvre que la jeune femme est en danger de mort : un gang d'escrocs de haut vol a lancé Monk, un abominable tueur à gages, à ses trousses. Celui-ci doit récupérer des dossiers compromettants détenus à son insu par Michelle, et la supprimer...

Pour le jeune procureur, le défi est terrible : Michelle lui a sauvé la vie, pourra-t-il à son tour sauver celle de la jeune femme ?

J'attribuerai 6,5/10 à ce roman qui n'a pas su me captiver outre mesure, malgré quelques situations inattendues, ni me transporter durablement dans le bayou. La fin – dont je n'attendais aucune surprise – me paraît légère, comme si l'auteur avait hâte d'en finir avec cette histoire.

16:15 Publié dans Brouillon de culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : roman, sac, sac a fouilles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Guillaume Benjamin Armand Duchenne de Boulogne

 

Guillaume Benjamin Armand Duchenne de Boulogne


      Médecin français (Boulogne-sur-Mer, France 17 sept 1806 - Paris, 15 sept 1875)

     Né en 1806 à Boulogne-sur-Mer, Guillaume Duchenne est considéré comme l’un des plus grands cliniciens du XIXème siècle et le fondateur de la neurologie.

     Médecin sans statut hospitalier officiel, il impressionne par la rigueur de ses expériences, ce qui lui vaut de la part de Jean-Marie Charcot le titre de "maître".

     Duchenne apparaît comme un pionnier dans l’utilisation de l’électricité comme instrument d’investigation physiologique. L’usage du courant alternatif lui permet de stimuler avec beaucoup de précision un seul faisceau musculaire à la fois.

     Grâce à cette technique, il décrit plusieurs affections et localise leur origine : c’est le cas d’une forme d’atrophie musculaire qui porte aujourd’hui son nom (myopathie de Duchenne) et du tabès. Il travaille également sur la poliomyélite, individualise pour la première fois chacun des muscles de la face et inaugure la technique de la biopsie en inventant un instrument permettant de prélever des échantillons de tissu à l'intérieur du corps.

     Duchenne publie divers travaux parmi lesquels De l'électrisation localisée (1855) et Physiologie des mouvements (1867) et c'est également à lui qu'on doit " l'étude du sourire " publiée en 1862 dans Le Mécanisme de la physionomie humaine, ou analyse électro-physiologique de l'expression des passions où il adjoint la photographie à ces méthodes électrophysiologiques.

14:45 Publié dans Brouillon de culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : duchenne de boulogne, sac, sac a fouilles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

16/12/2008

Andrea Mantegna

 

mantegna


Le maitre de la Renaissance et ses quatre lapins.